Ould Borboss : « La classe politique, ce n’est pas des pièces détachées que Ould Abdel Aziz peut changer quand il veut »


saharamedia
Jeudi 10 Mai 2012



Au cours du meeting organisé mercredi soir par la Coordination de l’opposition démocratique (COD) à la place sise à la Mosquée Ibn Abass, Mohamed Ould Borboss, l’un des leaders de l’aile dissidente de l’APP a déclaré que « La classe politique, ce n’est pas des pièces détachées que Ould Abdel Aziz peut changer quand il veut ».

Il a indiqué que les leaders de l’opposition « mène un combat historique pour sauver le pays ». Ould Borboss a critiqué sévèrement l’incinération de livres du rite malékite par le président de l’Initiative pour la Résurgence d’un mouvement Abolitionniste (IRA). Ould Borboss qui appartient au mouvement El Hor luttant contre l’esclavage et ses séquelles depuis plusieurs décennies, a demandé aux ulémas du pays de produire une fatwa qui prend position, clairement, par rapport à ce phénomène dont il dit qu’il ne s’appuie sur aucun fondement légal.

 

Ould Borboss a accusé Ould Abdel Aziz de se servir de l’incident d’incinération des livres pour une manipulation qui laisse transparaitre des relents raciaux ajoutant que le président « n’arrive pas à comprendre que le peuple mauritanien est uni par plus d’éléments que ceux qui le sépare », selon son expression.

Il a conclu en disant que « ce qui pousse la femme mauritanienne à quitter son foyer pour venir aux meetings de l’opposition c’est son désir d’empêcher sa grande maison de s’effondrer si Ould Abdel Aziz reste au pouvoir », a-t-il dit.

 















GABONEWS APAnews