Ould Daddah : Aziz a engagé le pays dans une guerre perdue au Mali


saharamedia
Samedi 23 Juin 2012



Ould Daddah : Aziz a engagé le pays dans une guerre perdue au Mali

Le chef de file de l’opposition démocratique en Mauritanie, Ahmed Ould Daddah, a déclaré que les citoyens font face à une flambée vertigineuse des prix et à une mauvaise gestion par le pouvoir des questions économiques, allant même jusqu’à accuser le président Ould Abdel Aziz d’avoir « entrainé le pays dans une guerre perdue au Mali ».

Dans un meeting populaire organisé ce samedi soir à la place sise à la mosquée Ibn Abass par la Coordination de l’opposition démocratique (COD), Ould Daddah a aussi déclaré que le pouvoir a perdu sa crédibilité sur le plan extérieur et nui à ses relations avec ses voisins, prenant pour exemple le cas du Mali.

 

Le chef de file de l’opposition considère que la situation actuelle du pays nécessite le départ du pouvoir de Mohamed Ould Abdel Aziz qui, avec son gouvernement, ont « failli », selon Ould Daddah qui s’interroge sur la situation de l’armée et se demande de quel côté elle se situe ?

 

De son côté, Moulay El Arbi Ould Moulay Ahmed, qui assure la présidence tournante de la COD, a déclaré que le pouvoir « a perdu sa légitimité » et qu’il doit partir « après avoir fait un coup d’état contre un pouvoir démocratique, un autre contre le président de la Cour suprême et un troisième contre la constitution en prorogeant le mandat du Parlement ainsi que sa négation de l’existence d’une crise politique dans le pays, de la sécheresse, du chômage et de la flambée des prix.















GABONEWS APAnews