Ould Issaoui lance des cris et des pleurs demandant à la cour pénale de le condamner et de l’exécuter séance tenant


saharamedia
Mardi 20 Juillet 2010



Accusé d'avoir enlevé des ressortissants espagnols en Mauritanie, Ould Issaoui a rempli la salle d'audience de la cour pénale de cris et de pleurs, lors de sa comparution aujourd'hui demandant à la cour de le condamner et de mettre en œuvre la peine séance tenant. Il s’en suivit une forte altercation verbale dans la salle d'audience entre Ahmed Ould Abdallah du parquet et Za-Im Ould Hemed Val, l’avocat d'Al-Bukhari.

 

L’avocat Ould Hemed Vall a accusé le parquet d’absence d’humanisme, en présentant le comportement d’Ould Issaoui comme une réaction humaine avant d’ajouter qu’il s’agit d’une personne handicapée. Le parquet, lui, par la voix d’Ould-Abdallah considère les pleurs et les cris de Ould Issaoui comme une comédie théâtrale qui ne doit pas distraire le tribunal de l’essentiel. Lors de son intervention devant la barre, Ould Issaoui est tombé de son fauteuil roulant ce qui a amené sa défense à demander qu’on l’amène à l'hôpital, mais le président de la Cour n'a pas répondu à la demande. Ould Issaoui est accusé d'être le cerveau  et le coordinateur de l'enlèvement de trois ressortissants espagnols sur la route côtière entre Nouadhibou et Nouakchott, en Mauritanie à la fin du mois de Novembre 2009.

 

 















GABONEWS APAnews