Ould Limam Chavi’i : « L’acte commis par Biram est une offense aux musulmans »


saharamedia
Dimanche 29 Avril 2012



L’homme politique mauritanien, Moustapha Imam Chavi’i, vivant au Burkina Faso, a considéré que l’incinération de livres islamiques par Biram Ould Dah Ould Abeid, président d’IRA (Initiative pour la Résurgence d’un Mouvement Abolitionniste) « est une offense aux musulmans ».

 

Dans un communiqué dont Sahara média a reçu une copie, Ould Limam Chavi’i indique que les mauritaniens « ont acquis leur notoriété à travers l’histoire grâce à leur profonde connaissance de l’Islam et de la jurisprudence qu’il sous-tend », précisant que les livres qui ont été brûlés, vendredi dernier, « et qui sont écrits il y a plusieurs siècles, n’ont aucun rapport avec la nature de l’esclavage tel qu’il existe actuellement en Mauritanie », selon son expression.

 L’homme d’affaires et opposant au pouvoir de Mohamed Ould Abdel Aziz a ajouté que l’incinération de livres « relève d’un obscurantisme que seul Gengis Khan a accompli dans l’histoire », s’étonnant qu’il soit répété par « un défenseur des droits de l’homme ou quelqu’un qui se prétend comme tel », selon son propos.

Il a poursuivit en disant que l’acte de « Biram Ould Abeid ne sert que le pouvoir dictatorial qui fait face actuellement à une intense contestation et qui cherche à détourner les regards d’une telle réalité ». Enfin, Ould Imam Chavi’i a demandé à IRA de présenter des excuses aux mauritaniens et à tous les musulmans pour l’acte grave commis par son président.















GABONEWS APAnews