Ould Maouloud : « Les contacts insistent sur la nécessité d’une rencontre qui regroupe toutes les parties


Saharamédias/Nouakchott
Jeudi 27 Mars 2014


Le président de l’Union des forces de progrès (UFP), Mohamed Ould Maouloud, a déclaré que le fait que le gouvernement pose des conditions préalables pour entrer dans un dialogue politique avec l’opposition capable d’ouvrir la porte à l’organisation d’élections présidentielles, n’est pas encourageant pour l’entrée dans un vrai dialogue susceptible de mettre un terme à la crise que traverse le pays.


Mohamed Ould Maouloud, président de l'UFP
Mohamed Ould Maouloud, président de l'UFP
Dans un entretien exclusif avec Saharamédias, hier mercredi, Ould Maouloud a révélé que les contacts, au cours des deux prochains jours, vont insister sur la tenue d’une rencontre où les trois tendances (majorité, CAP, FNDU) seront représentés et tenteront de mettre en place un programme pour tout dialogue à convenir.
Le président de l’UFP a insisté sur le refus de l’opposition d’un calendrier préétabli, appelant à l’ouverture du dialogue d’abord ensuite à voir les propositions de chacune des trois parties.
Concernant la capacité de l’opposition à rester unie à la veille de tout nouveau dialogue, Ould Maouloud a indiqué que la situation actuelle est différente de celle qui a précédé les élections municipales et législatives passées.
Il a révélé que les composantes de la coordination ont convenu de choisir une position commune, allant aux élections ensemble, si la participation est choisie, ou de boycotter, si c’est le contraire.














GABONEWS APAnews