Ould Maouloud accuse Aziz de fomenter un nouveau coup d’état


saharamedia
Lundi 15 Mars 2010



Ould Maouloud accuse Aziz de fomenter un nouveau coup d’état

Dans une déclaration à Sahara Media, le présidentde l’Union des Forces Démocratiques (UFP) Mohamed OULD Maouloud, en réponse au discours du Président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz à Arafat hier samedi 13 mars 2010, a accusé celui-ci de fomenter un coup d’état quand il met en cause une décision du Conseil Constitutionnel. Ould Maouloud a ajouté que l’opposition ne défend pas le terrorisme et que «la dernière décision prise dans ce domaine est celle du Conseil Constitutionnel ». Le président de l’UFP a considéré que le fait pour Aziz de ne plus être lié par l’accord de Dakar signifie qu’il ne reconnait pas qu’il l’ait signé. Et pour Ould Maouloud, « il n’y pas de terrain propice au dialogue entre l’opposition et la majorité en dehors de l’accord de Dakar parce qu’il garantit la stabilité politique et l’entente nationale ».

 

Le principal négociateur de l’opposition de l’accord de Dakar a demandé à Ould Abdel Aziz de s’excuser auprès des habitants du secteur 6 d’Arafat pour le retard du désenclavement de leur quartier à cause du coup d’état du 6 août et d’avoir la priorité à El Hay Saken avant eux. Enfin, Ould Maouloud a conclu cette polémique en espérant le sort des habitants de Arafat ne soit pas comme celui de ceux de El Hay Saken qui pataugent toujours dans les difficultés à cause des décisions hâtives de Aziz.

En ce qui concerne le ministre de la santé qui l’a attaqué, en même temps qu’Ould Daddah et Ould Boulkheir, dans un article paru aujourd’hui dimanche 14 mars 2010 dans le journal Chaab, Ould Maouloud s’est contenté de demander à Allah de lui pardonner.

 















GABONEWS APAnews