Ould Waghef, convoqué par un juge d'instruction


saharamedia
Samedi 8 Mai 2010



Ould Waghef, convoqué par un juge d'instruction

Yahya Ould Ahmed Waghef, premier ministre sous le régime du président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, renversé le 6 août 2008, est convoqué le jeudi 13 du mois de mai courant  par le juge d'instruction de la chambre 2 du tribunal de Nouakchott en charge des crimes économiques et détournements de deniers publics. L'objet de cette convocation serait une audition sur l'affaire de  riz "avarié" dans le traitement de laquelle l'ex haut responsable gouvernemental, devenu opposant à la faveur du putsch "rectificatif" de l'année 2008, avait été placé en détention préventive de manière concomitante avec l'enquête concernant le dossier Air Mauritanie.

 

Ould Ahmed Waghef a bénéficié d'une mesure de liberté provisoire à la faveur de l'accord de Dakar sur la base duquel l'opposition a participé à l'élection présidentielle du 18 juillet 2009, remportée par Mohamed Ould Abdel Aziz.

Cette convocation intervient dans un contexte politique marqué par une vive tension dans les rapports entre le pouvoir et l'opposition.

Commentant l'acte posé par Mohamed Salem Ould Mah, maître Brahim Ould Ebetty, conseil de l'ancien PM et vieux routier du barreau national, soulève "l'incompétence" du magistrat. Les faits reprochés à son client, s'ils existent, auraient été commis dans l'exercice des responsabilités gouvernementales et ne peuvent faire l'objet de poursuites que devant la Haute Cour de Justice (HCJ). Ce qui induit  l'incompétence du tribunal régional de Nouakchott.















GABONEWS APAnews