Pacte fort pour le financement des Aires Protégées en Afrique de l'Ouest


saharamedia
Samedi 30 Octobre 2010



Une  table ronde des bailleurs de fonds sur le financement des Aires Protégées en Afrique de l'Ouest sera organisée dans le premier semestre de l'année prochaine(2011), selon une note de l'ONG "WWW WAMER" transmise à Sahara Médias samedi.

L'a tenue  de cette table ronde a été annoncée jeudi dernier à Nogaya (Japon) par le représentant du premier Ministre de Guinée Bissau, au nom de ses pairs de la sous région, en marge des travaux de la 10ème conférence des parties de la Convention de la Diversité Biologique (CBD).

A l'occasion  d'un événement spécial organisé par le Programme Régional de conservation de la zone Côtière et Marine (PRCM) et l'initiative de Lifeweb du secrétariat de la Convention sur la Diversité Biologique.

 

Les ministres de l'environnement de la Gambie, de la Guinée Bissau, du Cap-Vert, de Mauritanie, de la Guinée Conakry et un représentant spécial du Sénégal, ont pris l'engagement d'appuyer fortement cette initiative, suivis en cela des partenaires au développement: l'Allemagne, les Pays Bas, l'Espagne, le Fonds Mondial pour l'Environnement (FEM), l'Union Européenne (UE), WWF International, Wetlands International Afrique.

La tenue prochaine de la conférence est une reconnaissance par tous de la nécessité de poursuivre l'action sous régionale et internationale en faveur des Aires Marines Protégées (AMP) et d'étendre le taux de couverture de ces dernières.

Profitant de l'occasion, la Guinée Bissau a annoncé que son taux de couverture de ces aires protégées   va passer de 8 à 25% à l'horizon 2020.

Avec le Parc National du Ban d'Arguin (PNBA), la Mauritanie dispose d'une importante Aire Marine Protégée (AMP), réserve de biodiversité classée dans  le patrimoine mondial.















GABONEWS APAnews