Palais de justice : Un cimetière de téléphones portables


saharamedia
Mardi 18 Mai 2010



Palais de justice : Un cimetière de téléphones portables

Les services de sécurité du palais de justice ne permettent pas l’accès du palais aux personnes ayant sur elles un téléphone portable, un sac à main, un sachet quelconque, une bouteille d’eau, un cure dents, un porte clefs ou objet quelconque. Seuls les journalistes sont autorisés à avoir un crayon et du papier de prise de note. Le plus frappant cependant c’est que la sécurité du palais n’accepte pas, non plus, que le moindre objet lui soit confié ne laissant à ceux qui tiennent vraiment à rentrer d’autre choix que d’aller enterrer leurs objets en espérant les retrouver à leur sortie. Ainsi donc les portables sont-ils placés dans des linceuls de plastiques et enterrés transformant ainsi la route du palais qui jouxte avec la mosquée Ibn Abbass en véritable cimetière. Le plus difficile pour les uns et les autres serait de bien repérer la tombe pour ne pas perdre son téléphone pour toujours. Une réalité qui dénote plutôt de la passion que suscite ce procès des présumés salafites.

 

 















GABONEWS APAnews