Paris reconnait que l’attaque du jeudi visait absolument la libération de Germaneau


saharamedia
Samedi 24 Juillet 2010



Paris reconnait que l’attaque du jeudi visait absolument la libération de Germaneau

Une source du ministère français de la Défense  a déclaré ce samedi que l'attaque militaire menée par l’armée mauritanienne contre un groupe d'Al-Qaïda du maghreb islamique, avec un appui français, visait la libération de l’otage français Michel Germaneau, affirmant qu '« il n'y avait aucune preuve que l'otage était toujours en vie ». La source a ajouté que, entre vingt à trente militaires français étaient impliqués dans l'attaque, précisant qu’il n'y a pas d'opération militaire en cours pour la libération de l'otage. La dernière preuve que l'otage était encore en vie date de la mi-mai. Auparavant, une source militaire étrangère avait, à Bamako, déclaré à l'AFP que la France a mené une opération militaire ce samedi pour libérer l’otage français âgé de 78 ans. Al-Qaïda avait menacé d'exécuter l'otage français, à partir de lundi, si certains de ses activistes emprisonnés n’étaient pas libérés par deux pays de la région.

 















GABONEWS APAnews