Pêche : La fédération nationale des pêches rend la SMCP responsable de la crise


saharamedia
Mercredi 5 Janvier 2011



Pêche : La fédération nationale des pêches rend la SMCP responsable de la crise

Les opérateurs du secteur des pêches, regroupés au sein de la fédération nationale des pêches (FNP), n’hésitent pas aujourd’hui, à rendre la Société mauritanienne de commercialisation du poisson (SMCP) responsable de la crise qui couve entre les deux parties depuis plusieurs semaines « et qui a atteint son comble aujourd’hui », selon les termes d’un communiqué des producteurs dont Sahara média a reçu une copie.

Les producteurs insistent, dans ce cadre, « sur l’importance de la commercialisation », précisant que cette dernière « constitue la finalité de l’opération de production » et que « la continuité et le développement de celle-ci est assujettie à une activité industrielle qui génère des ressources importantes et dans les meilleures conditions possibles ».

 

 

En ce qui concerne la restructuration de la société, les producteurs pensent qu’elle doit être faite en fonction de procédures qui garantissent aux opérateurs mauritaniens une qualité meilleure, en matière de commercialisation et de prix, au niveau du marché international, à partir « du respect des procédures qui doivent être claires et transparentes dans la fixation des prix de référence, le choix des clients, pour instaurer la confiance entre ceux-ci et les producteurs nationaux ».

Les producteurs ont demandé que soient éclaircies les bases sur lesquelles travaille la commission consultative et appelé au respect de celles-ci, ajoutant que les « procès verbaux doivent être signés par la FNT et la SMCP pour donner plus de crédibilité à l’opération ».

Ils ont également demandé à ce que les prix fixés par la commission, au cours d’une période donnée, doivent être un seuil minimum qui n’empêche pas un producteur de chercher un meilleur prix, grâce à l’amélioration de la qualité, et à le voir appliqué de facto à sa production sans aucune contrainte.»

Enfin, les producteurs ont souligné qu’avec l’uniformisation des prix, « la priorité doit être donnée aux clients qui leur apportent l’aide et l’expertise et qui acceptent de respecter les prix dans les délais impartis ».















GABONEWS APAnews