Pêche : Mauritanie/ Union Européenne / S’adapter aux normes européennes d’hygiène


saharamedia
Samedi 24 Avril 2010



Pêche : Mauritanie/ Union Européenne / S’adapter aux normes européennes d’hygiène

 

La délégation de l’Union Européenne à Nouakchott procédera dimanche  25 avril 2010 au "Lancement des Journées de Formation pour renforcer les capacités nationales et régionales dans le domaine sanitaire et phytosanitaire au regard des normes internationales. Cette action rentre dans le cadre du programme Better Training for Safer Food (Meilleure formation pour des aliments plus sains)  de la Direction Générale de la Santé et de Consommateurs de la Commission européenne, indique un communiqué de la délégation parvenu à Sahara Média.

 

Elle vise essentiellement à garantir la bonne information et formation des responsables des contrôles alimentaires aussi bien dans l’Union Européenne que dans les pays en commerce avec nous, notamment les pays en développement. Plus spécifiquement, ce programme entend veiller à ce que les opérateurs du secteur de produits de la pêche, améliorent leur niveau de conformité aux normes de sécurité alimentaire internationales et européennes afin de renforcer la protection des consommateurs. L'Union européenne, à travers ce type d'action mené en Afrique,  vise au renforcement des mécanismes de contrôle de la chaîne alimentaire pour aboutir à une amélioration de la sécurité alimentaire et à la bonne impulsion de l’économie aux niveaux local, national et régional. Ce programme a pour objectifs d'améliorer la sécurité alimentaire, de lutter contre la pauvreté, de renforcer les capacités publiques et de la société civile. Sans oublier l'approche régionale des Accords de Partenariat Economique – APE-.  Ces derniers en effet permettent un réel accès aux échanges de produits de qualité entre Pays voisins et sur le marché mondial. L'engagement de l'UE dans l'accord pour une pêche durable, le soutien explicit pour le développement du secteur national de la pêche, les dispositions sur son intégration  dans l'économie nationale et le respect des contraintes environnementales, démontrent notre intérêt à moyen et long terme qui va largement au-delà des aspects commerciaux actuels. Notre objectif est également que la Mauritanie puisse, dans un futur proche, profiter pleinement et de manière durable de ses ressources aquatiques. En novembre 2010, l'Office Alimentaire et Vétérinaire –OAV- de l'Union européenne effectuera une mission d'inspection sanitaire afin de s'assurer du respect des normes sanitaires, en matière d'exportation des produits de la pêche vers le marché européen. La dernière Mission OAV date de 2006. Elle avait abouti à l'établissement d'une liste d'entreprises éligibles à l'export vers le territoire européen. Les recommandations découlant de cette mission toutefois ont été partiellement prises en compte par les autorités mauritaniennes, ce qui a contraint les services sanitaires de la Commission européenne à geler les procédures d'éligibilité des entreprises. Ainsi, à l'occasion de la prochaine mission OAV de novembre 2010, toutes les entreprises concernées seront visitées ou feront l'objet d'une attention de leur part. Cela permettra aux inspecteurs de vérifier les conditions sanitaires actuelles et de mettre  à jour, le cas échéant,  la liste des entreprises éligibles à l'exportation vers européen.















GABONEWS APAnews