Plus de 200 migrants envahissent à nouveau la frontière espagnole


Saharamédias + AFP
Samedi 1 Mars 2014


Plus de 200 migrants venus d’Afrique subsaharienne ont franchi la frontière espagnole depuis le Maroc vendredi matin à Melilla, a annoncé la préfecture de la ville, en plein regain de pression migratoire dans cette enclave.


La frontière entre le Maroc et l'enclave espagnole de Melilla (site de RFI)
La frontière entre le Maroc et l'enclave espagnole de Melilla (site de RFI)
Environ 300 migrants, selon la préfecture, avaient lancé à l’aube un nouvel assaut contre la triple frontière grillagée qui sépare Melilla du Maroc, dont environ 200 ont réussi à passer, l’une des arrivées les plus massives des dernières années.
Dans la matinée, «214 immigrants avaient rejoint le Centre d’accueil pour immigrés» du gouvernement espagnol, «chantant des chants de joie alors qu’ils traversaient la ville», a indiqué la préfecture dans un communiqué.
L’assaut, selon la préfecture, a été lancé à 06H00 du matin pas les migrants regroupés du côté marocain de la frontière, qui ont jeté «tous types d’objets, des pierres, des bâtons et des bouteilles contre les agents de la Garde civile», dont l’un a été légèrement blessé.
Ces derniers jours, le centre d’accueil, débordé, hébergeait déjà plus de mille personnes pour une capacité de 480 places, alors que plusieurs centaines d’immigrés sont déjà arrivés par vagues à Melilla depuis le début de l’année.
Ces dernière semaines, la ville a été soumise à une pression migratoire accrue, tout comme l’autre enclave espagnole de Ceuta, dans le nord du Maroc. C’est là que 14 migrants au moins étaient morts noyés le 6 février en essayant de pénétrer en territoire espagnol via le littoral.
 
 














GABONEWS APAnews