Plus de 4 millions de guinéens se rendent aux urnes ce dimanche 27 juin pour élire un nouveau président de la République.


saharamedia
Dimanche 27 Juin 2010



Ils ont le choix entre 24 candidats parmi lesquels un opposant historique, Alpha Condé, et 4 nciens premiers Ministres sous le magistère du président Lansana Conteh: Sidya Touré, Jean Fncois Fall, Cellou Dallen Diallo et Lansana Kouyaté.

Pour la première fois en 2010, les guinéens ont la possibilité de choisir un président de la République à travers une élection "libre, démocratique et transparente" estiment les observateurs.

Ce  scrutin est organisé dans le cadre d'une transition militaire, dont le chef, le général Sekouba Konaté,et les principaux responsables sont frappés d'inéligibilité et ont proclamé leur neutralité. Le  processus engagement aprés la mise à l'égard du capitaine Moussa Dadis Camara, officier subalterne à l'ambition débordante, président de la République autoproclamé (bien avant le vote) et prêts à marcher sur les cadavres de tous les "traitres"pour conserver le pouvoir. Illustration avec les massacres du 28 septembre 2009.

Aprés 52 ans de 2 régimes de dictature au parcours hanté par la violence, le sang, le feu et donc la mort, la Guinée, pays aux immenses ressources naturelles, véritable scandale géologique, espère enfin prendre son envol démocratique.

Toutefois, les antagonismes restent encore vifs, comme en attestent les affrontements entre partisans de 2 candidats, jeudi dernier.

Le chemin de la démocratie est long et  parsemé d'embûches.















GABONEWS APAnews