Police-dockers : Des blessés graves et la CLTM condamne la brutalité des forces de l’ordre


saharamedia
Mardi 11 Mai 2010



Police-dockers : Des blessés graves et la CLTM condamne la brutalité des forces de l’ordre

La Confédération libre des travailleurs de Mauritanie a dénoncé, ce mardi 11 mai, la brutalité avec laquelle les forces de l’ordre ont réprimé le mouvement de fronde des dockers et autres porteurs de marchandise occasionnant de nombreux blessés qui ont été évacués vers les structures sanitaires de la capitale. La police a fait preuve d’une violence inouïe à l’encontre des protestataires alors que ces derniers n’étaient pas armés et ne faisaient que réclamer leurs droits.

 

 

Ainsi, les ouvriers manutentionnaires des magasins du commissariat à la sécurité alimentaire et ceux du port de l’amitié ont essuyé des grenades lacrymogènes avant d’être passés à tabac par les forces de l’ordre, prêtes à taper sur tout ce qui bouge. La police a procédé à 17 interpellations de manutentionnaires, toujours en détention au commissariat deux d’EL Mina. En réplique à l’action de protestation des dockers et manœuvres, les autorités ont usé du réflexe sécuritaire habituel en mobilisant les unités de police anti-émeutes, les éléments de la garde nationale et la gendarmerie pour parer à tout « risque de débordement ». Par ailleurs, dans une déclaration rendue publique aujourd’hui, les organisations syndicales (CGTM-UTM-CNTM) ont affirmé leur solidarité agissante avec les luttes des Dockers ville, les travailleurs de la commune du Ksar, ex-travailleurs d’Air Mauritanie, de travailleurs de la route Sélibaby/Kaédi/Gouraye et aux fonctionnaires et agents de l’Etat dans leurs revendications justes et équitables. Elles ont enfin lancé un appel pressant au gouvernement pour l’ouverture urgente des négociations sociales afin de trouver des « solutions à toutes les préoccupations des travailleurs, renouvelant ainsi leur disponibilité à l’instauration d’un dialogue social franc et sincère ».















GABONEWS APAnews