Présidentielles 2014 : Trois candidats ouvrent le bal dans trois villes


Saharamedias/Nouakchott
Jeudi 5 Juin 2014


Les derniers réglages pour l’ouverture de la campagne électorale, pour la présidentielle 2014 en Mauritanie sont effectués par les différents états-majors de campagne avant l’ouverture de celle-ci, ce jeudi, 05 juin, à minuit.


Présidentielles 2014 : Trois candidats ouvrent le bal dans trois villes
Les cinq candidats en lice (Momamed Ould Abdel Aziz, président sortant, Boydiel Ould Houmeid, président du parti Al Wiam et député à l’Assemblée, Ibrahima Moctar Sarr, président de l’AJD/MR, également député, Marime Mint Moulay Idriss, la seule femme dans cette course à la présidence, et Biram Ould Dah Ould Abeid, président de l’Initiative pour la résurgence d’un mouvement abolitionniste en Mauritanie (organisation non reconnue) vont solliciter le suffrage des électeurs mauritaniens, le 21 juin prochain, alors que le Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU) et l’Alliance populaire progressiste (APP) prônent le boycott d’un scrutin qu’ils considèrent comme unilatéral.
De sources particulières, Saharamédias a appris que le président Mohamed Ould Abdel Aziz quittera Nouakchott ce soir à destination de Kaédi, capitale de la wilaya du Gorgol d’où il lancera sa campagne pour briguer un second mandat.
Et selon la même source, qui a requis l’anonymat, l’Union pour la République (UPR), parti au pouvoir en Mauritanie, lancera sa campagne à partir de la grande place sise au palais des Congrès de Nouakchott d’où le discours du candidat Mohamed Ould Abdel Aziz sera retransmis en direct sur grands écrans.
De son côté, le candidat Boydiel Ould Houmeid s’apprête, lui aussi, à lancer sa campagne à partir de Nouakchott, et plus précisément de la place sise au siège de la Mattel.
Mint Moulay Driss, deuxième femme à se présenter à une élection présidentielle en Mauritanie lancera sa campagne à partir de Nouakchott également, sur la place sise à la pâtisserie des Princes.
Le président de l’AJD/MR, Ibrahima Moctar Sarr, qui se présente pour la troisième fois à la présidentielle, lancera sa campagne à partir de la cité minière de Zouerate, dans le nord de la Mauritanie.  
Quant au candidat Biram Ould Dah Abeid, président de l’Organisation IRA, il lancera sa campagne à partir du stade Cheikha Ould Boydida à Nouakchott inaugurant ainsi son entrée dans la politique après avoir investi le champ des droits de l’homme.
Au milieu de tout cela, Nouakchott ne donne pas l’impression d’une ville qui s’apprête à vivre les nuits folles d’une campagne électorale, et semble encore se complaire dans une léthargie qui n’a été troublé que par le retour de l’opposition à la place Ibn Abass, vint-quatre heures avant la campagne, pour dire non à des élections qu’elle qualifie de « farce » aux résultats connus d’avance. 














GABONEWS APAnews