Procès des membres présumés de la cellule de la route de Nouadhibou: verdict attendu mercredi


saharamedia
Mercredi 20 Octobre 2010



Procès des membres présumés  de la cellule de la route de Nouadhibou: verdict attendu mercredi

Le verdict dans le procès devant la cour criminelle de Nouakchott  des membres de la cellule "Ansar Al Mourabitoun Vi Bilad Chinguitt" devrait tomber ce mercredi, a appris Sahara Médias de sources judiciaires.

Le réquisitoire du représentant du ministère public est tombé comme un couperet mardi, réclamant la peine, capitale à l'encontre  d'un certrain nombre de détenus, considérés comme les cerveaux de l'organisation démantelé fin avril 2008.

 


 

Sur la base  de la loi antiterroriste de juillet 2005, sont déférés devant la juridiction criminelle dans le cadre de cette affaire, d'importants membres présumés d'Al Qaida au Maghreb Islamique (AQMI); l'émir Khadim Ould Seman, Sidi Ould Sidina, Maarouf Ould Haiba...... Les faits visés par l'acte d'accusation:  les combats du centre émetteur (Nord de Nouakchott, sur la route de Nouadhibou), qui ont fait 3 morts (parmi lesquels un officier de police) et une dizaine de blessés,  le braquage d'une fourgonnette entre le Port Autonome de Nouakchott  PAD) et la Direction Générale du Trésor débouchant sur le vol d'une recette de 55 millions d'ouguiyas, entre autres forfaits.

Formulés en droits pénal ceux ci font que  Ould Seman et ses compagnons ont été attraits à la barre de la juridiction criminelle pour plusieurs infractions liées au terrorisme : association de malfaiteurs, atteinte à la sûreté intérieure et extérieure de l'état, port illégal d'armes, assassinat.......; Lors de l'interrogatoire, les principaux chefs présumés (Khadim Ould Seman et Sidi ould Sidina) ont reconnu les faits.

Ce qui renvoie au   choix   d'une défense de rupture sur la base d'une philosophie de contestation de l'ordre et de l'organisation actuelle de la société mauritanienne  qu'ils promettent de changer par un ordre véritablement "islamique" une fois aux commandes.

Le grand émir d'AQMI  a juré de prendre le pouvoir et promis de trancher la tête du magistrat du parquet  qui a présenté le réquisitoire du mardi.

Maarouf Ould Haiba et Sidi Ould Sidina, rappelle-t-on, sont sous le coup d'une condamnation à la peine capitale suite à un arrêt rendu en mai 2010,  à l'issue du procès relatif à l'assassinat de 4 touristes francais prés d'Aleg le 24 décembre 2007.















GABONEWS APAnews