Procès des présumés salafistes : Maître Ahmed Miske déclare que ses propos d'hier ont été mal interprétés


saharamedia
Mardi 25 Mai 2010



Procès des présumés salafistes : Maître Ahmed Miske déclare que ses propos d'hier ont été mal interprétés

Maître Mohamed Ould Ahmed Miske, membre du collectif d'avocats de défense des présumés salafistes en Mauritanie, a fait savoir que ses propos relatifs à un « verdict arrêté d’avance » ont fait l’objet de mauvaises interprétations. Il a précisé qu’il entendait par « verdict arrêté d’avance » le fait de commencer l’examen des dossiers des prévenus dés la première séance de l’audience ce qui rend les conclusions perceptibles avant que ne soient entamées les délibérations. Maitre Ahmed Miske devait ajouter, dans une communication téléphonique à Sahara média, qu’il ne soupçonne nullement la justice de subir des influences contrairement à la compréhension faite de ses propos d’hier.

 

 

 















GABONEWS APAnews