"Publiez ce que vous payez" sensibilise sur les enjeux de la transparence dans la gestion des industries extractives


saharamedia
Lundi 16 Août 2010



"Publiez ce que vous payez"  sensibilise sur les enjeux de la  transparence dans la gestion des industries extractives

La Coalition Mauritanienne "Publiez ce que vous payez" interface de l'Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (ITIE), a lancé une campagne de sensibilisation sur la nécessité de la transparence des Industries Extratives (ITIE), dimanche dans les locaux du Forum des Organisation Nationales de défense des Droits Humains (FONADH).

La manifestation est soutenue par la Fédération Luthériennev Mondiale (FLM).

A travers cette démarche,  la Coalition Mauritanienne veut mobiliser les gouvernants, les entreprises publiques et privées, les organisations de la société civiles, les experts et tout particulièrement la presse de la nécessité de publication d'un rapport contenant les déclarations des paiements versés par les compagnies pétrolières et minières et la déclaration des revenus percus de ces dernières par le gouvernement, a expliqué au cours de la journée de lancement  Mohamed Abdallah Ould Belil , Secrétaire Général adjoint de la coalition Ce rapport l'objet d'une large dissémination publique.

Les rentes provenants des industries extractives étant "la propriété des nations, il apparaîtb que les mécanismes de collecte, de  distribution et utilisation de ces rentes soient clairs et acceptables pour tous" estime la coalition mauritanienne.

Le caractère non renouvelable des ressources tirées des industries extractives exige plus de rigueur dans leur gestion. Il y a également le caractère stratégique de ces matières premières et la faiblesse structurelle des états dans lesquels elles sont exploitées qui nourrissent plusieurs mauvaises pratiques (malgouvernance, détournements, corruption...;)

La Mauritanie produit du fer, de l'or et du pétrole.  Le pays a pris des engagements internationaux en matière de transparence des industries extractives et crée un compte pour les générations futures  alimenté par les revenus des hydrocarbures.

Mal gérés, ces richesses ont généré beaucoup de désordre, notamment de la violence un peu partout en Afrique.

La Mauritanie  a adhéré à l'Initiative pour la Transparence des Industries Extractive (ITIE) en 2005 et crée un Comité National chargé de L'ITIE.

Cette initiative internationale a été lancée par le premier Ministre britannique de l'époque, Tony Blair lors du sommet mondial sur le développement durable de Johannesburg en octobre 2002.

Objectif, optimiser la valeur de ces ressources au profit des peuples.

 















GABONEWS APAnews