Quatre pays du Sahel créent une cellule pour surveiller la circulation des armes en provenance de la Libye


saharamedia
Samedi 8 Octobre 2011



Quatre pays du Sahel créent une cellule pour surveiller la circulation des armes en provenance de la Libye

Quatre pays de la zone du Sahel (Mauritanie, Mali, Algérie, Niger) ont mis en place une cellule sécuritaire composée d’expertes en armements pour suivre le mouvement de circulation des armes en provenance de la Libye.

La cellule devrait permettre à ces pays d’échanger des informations sur les quantités d’armes qui entreraient dans chacun de ces quatre Etats qui se sentent plus que jamais menacés par l’insécurité qui règne actuellement en Libye et qui se traduit par la circulation de très grandes quantités d’armes dans la zone.

Des sources ont indiqué que les services de renseignements de ces pays ont dressé une liste de 26 trafiquants d’armes, précisant que ces individus appartiennent à diverses nationalités dont la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Tchad, le Nigéria, le Sénégal, la Libye et le Burkina Faso.

 

La source indique que sur cette liste figurent le nom de Yahya Al Jawadi, l’émir du Sahara, et son adjoint militaire, Abdel Hamid Bouzeid, en plus d’autres dirigeants dans Al Qaeda au Maghreb islamique (AQMI).

L’enquête a aussi révélé que le réseau le plus dangereux se compose de tchadiens et de Libyens que le colonel Kadhafi avait recrutés par centaines avant et pendant le déclenchement du conflit libyen. Et il parait que certains de ces mercenaires ont disparus, après la chute de Tripoli, emportant avec eux leurs armes.















GABONEWS APAnews