Quatre propriétaires fonciers écroués à la prison d’Aleg


Vendredi 30 Octobre 2015



Quatre propriétaires fonciers écroués à la prison d’Aleg
Pour avoir refusé de signer la cession de leurs terres agricoles octroyées par l’état au terme d’un bail à la société saoudienne Errajihi, quatre propriétaires terriens traditionnels ont été déposé jeudi matin dans la prison d’Aleg par les autorités judiciaires.

Le porte parole des familles des détenus, originaires de la localité de Dar El Barka au Brakna, a déclaré à Sahara Media que les quatre personnes avaient été interpellées mercredi par la gendarmerie au moment où elles entreprenaient la mise en valeur de leurs terres récemment arrosées.

 Elles ont été ensuite transférées à la wilaya lundi.

 Toujours selon cette source c’est ce jeudi qu’il leur a été demandé de signer la cession de leurs terres en contrepartie de leur libération.

Selon le porte parole des populations, le premier ministre avait promis, lors d’une réunion avec les propriétaires terriens, de mettre en place une commission mixte afin da faire la lumière sur cette question.

Seulement les représentants de la collectivité ont exigé d’abord la libération des détenus avant toute rencontre.

Il a réaffirmé que les propriétaires des terres ne signeront aucune cession puis que forts de la loi.

En effet la loi N° 127/1983 stipule que chaque mauritanien, sans exclusive, a le droit d’être propriétaire foncier car l’état reconnait le droit de la propriété privée et la respecte conformément à la Charia.
 
 
 














GABONEWS APAnews