RÉPONSE ANTICIPÉE DE KARIM WADE A RUFIN : «Le Sénégal ne s’hérite pas, il se mérite»


saharamedia
Lundi 5 Juillet 2010



RÉPONSE ANTICIPÉE DE KARIM WADE A RUFIN : «Le Sénégal ne s’hérite pas, il se mérite»

Le fils du Président de la République est la cible de tous les leaders politiques. Karim Wade fait oublier son père et devient son vrai fusible. Il a le pouvoir de faire même sortir les diplomates de leurs réserves. Et pourtant jusqu’à ce jour personne n’a jamais entendu Karim Wade dire qu’il veut remplacer son père ou qu’il veut devenir président de la République. On lui prête des ambitions qu’il n’a jamais assumées. En début de semaine passée, le Ministre de la Coopération aurait tenu ces propos : «Le Sénégal ne s’hérite pas, il se mérite ». Comme s’il avait des renseignements sur la teneur du discours de Jean Christoph Rufin, Karim Wade avait déjà répondu à tous ceux qui parlent de «dévolution monarchique » ou de «succession monarchique ». A l’entendre parler, on peut dire que Karim n’entend pas hériter un pays. Selon lui, tous ceux qui cherchent à diriger le Sénégal doivent d’abord mériter les fonctions de Chef de l’Etat du Sénégal. Or le mériter c’est être au service des sénégalais, c’est créer les conditions d’un développement harmonieux pour le Sénégal, c’est parler moins et travailler beaucoup. Ces déclarations de l’ambassadeur sortant de la France Jean Christoph Rufin confirment ce que disaient des autorités sénégalaises sur ses relations cachées avec Benno. Ce diplomate est devenu le bras armé de l’Opposition sénégalaise estime un proche du Président Wade.

 

 















GABONEWS APAnews