Rachid Moustapha aurait il fait les frais d’une intention de transfert de ses affaires de l’Angola à Dubaï


saharamedia
Jeudi 15 Juillet 2010



Rachid Moustapha aurait il fait les frais d’une intention de transfert de ses affaires de l’Angola à Dubaï

Le journal  Emirati "golf news" lève le rideau sur ce qu’il soupçonne faire partie du mystère du sort du candidat à la présidence et milliardaire mauritanien, Rachid Moustafa, dont l’avion a disparu dans des circonstances mystérieuses le vendredi 21 mai 2010 sur le territoire de l'Angola. Les informations publiées par le journal émirati avancent que Rachid Moustafa pourrait avoir été victime de son intention de transférer ses fonds et ses affaires de l'Angola à Dubai. Moustafa Rachid, avant sa disparition, avait visité Dubai et y est resté dans une aile spéciale dans le "Bourj Al Arab" où il a eu de nombreux contacts avec des investisseurs de même qu’il a rencontré un certain nombre de Mauritaniens résidant dans les Émirats arabes unis, y compris certains de ses proches. A ce titre, l’homme d'affaires mauritanien pourrait avoir fait les frais d’un acte «mafiosi »  d'enlèvement ou d’assassinat dans le style « il est parti et a disparu » destiné à l'empêcher de quitter l'Angola où ses activités profitent à de nombreux milieux dans la sous région. Deux mois après l'incident au cours duquel Moustafa Rachid a disparu, son sort n’a pas été élucidé et donne lieu à de nombreuses spéculations. Des sources ont indiqué que Rachid Mustafa avait fait le voyage pour conclue un accord de partenariat  énorme avec d'autres partenaires. Rachid Moustafa avait loué un petit avion auprès d’une compagnie Angolaise de transport pour effectuer un voyage entre « Pointe Noire » et « Luanda ». Le dernier contact avec lui l’a été dans la nuit de vendredi 21.05.2010 à 23 heures 15 minutes quand il a appelé les siens pour leur ordonner d'aller l’attendre à l'aéroport. À 23 heures 36 minutes le contact a été perdu entre la tour de contrôle et l'avion qui a, depuis lors, disparu sans que les équipes de recherche de l'Angola puissent le retrouver. Il est à noter qu’en regard du calendrier du voyage et des circonstances qui ont accompagné la disparition de l'avion, il y a des contradictions évidentes dans le domaine de l'information et des déclarations qui ne laissent pas de place au doute qu’il s’agit d’une situation anormale. De nombreux parents de Rachid Moustafa ont formé une commission d'enquête et ont fait appel à de nombreux contacts déployant des efforts extraordinaires auprès des autorités angolaises et  mauritaniennes ainsi que la faction angolaise (Front de libération du Cabinda) en faisant valoir que leur fils a fait l’objet d’une conspiration. Compte tenu de la nature et de l’opacité  de l’événement, la disparition mystérieuse du candidat à la présidentielle et milliardaire mauritanien, Rachid Moustafa, laisse quatre possibilités qui peuvent être envisagées:

Première: un accident ordinaire, ce qui signifie que l'avion s'est écrasé dans un lieu inconnu et qui est susceptible d'être la mer.

Deuxièmement: un plan exécuté par ses partenaires afin de le dessaisir de ses biens, ou d'en empêcher le transfert à l'extérieur de l'Angola.

Troisième : facteur politique et là il est peu probable que Rachid Moustafa ait été victime d'un règlement de comptes entre les branches du pouvoir en Angola.

Quatrièmement: L'homme a fait l’objet d’un acte d’exécution  par la mafia de la sous-région.





 

 

 















GABONEWS APAnews