Rosso : le sénateur O. Gadda a passé sa première nuit en détention


Rosso-Sahara Media
Samedi 13 Mai 2017



Rosso : le sénateur O. Gadda a passé sa première nuit en détention
Le sénateur Mohamed O. Gadda a passé hier soir sa première nuit en détention dans la caserne de la gendarmerie nationale à Rosso, pour avoir provoqué un accident sur la route qui a coûté la vie à deux personnes hier vendredi.

Selon le correspondant de Sahara Media, le sénateur a été empêché de rencontrer les siens, de même que la délégation des sénateurs venue de la capitale.

Les parents des victimes s’étaient rendus vendredi soir auprès de la gendarmerie de Rosso, et ont déclaré qu’il n’avait pas porté plainte après l’accident et qu’ils abandonnaient toute poursuite dans ce dossier.

Des proches du sénateur avaient insisté auprès de ceux des victimes de lui éviter de passer la nuit en détention, mais les gendarmes leur ont demandé de revenir samedi à 10 heures en compagnie des parents des victimes.

Les sénateurs dépêchés hier soir depuis Nouakchott par la commission de crise constituée par le sénat, doivent rencontrer les proches des victimes aujourd’hui.

La commission de crise avait déclaré la veille que le traitement réservé par la gendarmerie à l’élu était une provocation et une entorse à la loi, mais elle a affirmé qu’elle était la conséquence « d’instructions venues de là haut ».

Dans une conférence de presse hier soir, la commission a réaffirmé que le sénateur, dès que l’accident s’est produit, avait entrepris les opérations de secours pour les blessés et l’évacuation de la victime suivi d’une rencontre avec ses proches.

Les éléments de la gendarmerie, arrivés sur place, avaient effectué les constats d’usage de façon normale, avant de revenir pour arrêter le sénateur, fouillé sa voiture et retirer ses téléphones.

Selon le correspondant de Sahara Media, le président du sénat, Mohamed El Hacen O. El Hadj doit arriver ce samedi à Rosso, pour tenter, avec les autres sénateurs de régler à l’amiable cette question avec les proches des victimes.

Pour les sénateurs, il s’agit d’un accident qui peut arriver à tout le monde, du fait de la vétusté et la détérioration des routes et la divagation des animaux sur les axes routiers.
 
 
 
 














GABONEWS APAnews