SIPES : Le succès de la grève a constitué un choc pour les responsables de l’éducation


saharamedia
Mercredi 25 Mai 2011



Le Syndicat indépendant des professeurs de l’enseignement secondaire (Sipes) a considéré que la dernière grève à laquelle il avait appelé « a enregistré un taux de réussite de 80% sur l’ensemble du territoire national, ce qui a constitué un choc pour les responsables de l’Education qui ont agi énergiquement pour faire échouer ce mouvement de revendication ».

Dans un communiqué dont Sahara média a reçu une copie, le Sipes indique que les cours ont été arrêté, de manière totale dans les lycées de Nouadhibou, Tidjikja, Modjeria, Kaédi, Djowol et Dafor, et dans un degré moins dans ceux d’Aioun, Kobenni, Tamchekett et en partie seulement dans les établissements d’enseignement secondaire de Zouérate, Nbeika, Atar, Aleg et Rosso.

Le syndicat a ajouté qu’il n’a mené cette grève que contraint par le manque de réaction positive de la part du ministère d’Etat chargé de l’Education par rapport aux revendications légitimes des professeurs. Il a promis enfin de poursuivre son action, en variant les procédés, « en fonction de ce qui sied à toute étape », laissant « la porte ouverte à toutes les possibilités légalement reconnues ».

 

De son côté, le ministère d’Etat chargé de l’Education a considéré que la dernière grève des professeurs n’a été suivie qu’à hauteur de 25%.















GABONEWS APAnews