SITUATIONS DE CRISE : L’Oif met en place un panel de haut niveau


saharamedia
Lundi 24 Mai 2010



SITUATIONS DE CRISE : L’Oif met en place un panel de haut niveau

Ould Lebatt coopté

L’ancien recteur de l’université de Nouakchott et ex ministre des Affaires étrangères durant le règne de Ould Taya, a été coopté par le Secrétaire général de la l’Organisation internationale de la Francophonie (Oif), Abdou Diouf, au rang de membre d’un panel d’experts de haut niveau devant se pencher sur les crises incessantes qui sévissent à travers l’espace francophone. Ce groupe ad hoc visera, indique l’ancien président sénégalais, «  à identifier les moyens de renforcer l’action préventive de cette organisation face aux situations de crise au sein de l’espace francophone ».

Le mandat de ce groupe ad hoc, présenté comme un panel de haut niveau, consiste plus précisément à "définir des orientations et à formuler des recommandations concrètes permettant à la Francophonie d’améliorer son action préventive, notamment par un passage plus effectif de l’alerte précoce à la réaction rapide", note le texte.

 

Selon le communiqué de l’OIF, la création de ce panel contribue à la mise en œuvre efficiente des principes et objectifs énoncés dans les Déclarations de Bamako (chapitre V) et de Saint Boniface (article 6 et suivants).

La création de ce groupe ad hoc répond également à la demande des instances de la Francophonie qui avaient réaffirmé, lors du Sommet de Québec, "toute l’importance" qu’elles attachent à une réflexion approfondie sur la problématique de l’alerte précoce.

Sur cette base, il avait été demandé à la commission politique du Conseil permanent de la Francophonie "d’organiser rapidement ce débat à la lumière des travaux menés dans ce domaine en concertation avec l’Onu et les autres organisations régionale".

Les experts remettront leur rapport au Secrétaire général de l’Oif, au mois de juillet 2010.

Présidé par l’ancien président burundais Pierre Buyoya, le panel est composé notamment de Louise Fréchette, ancienne vice-secrétaire générale des Nations unies, Mohamed El Hacen Ould Lebatt, ancien ministre des Affaires étrangères de la Mauritanie et ancien recteur de l’Université de Nouakchott, Soumeylou Boubey Maïga, ancien conseiller spécial du chef de l’Etat malien et ancien ministre de la Défense.

Fred Tanner, directeur du Centre de politique de sécurité de Genève, Jacques Frémont, vice-recteur et Provost de l’université de Montréal, ainsi que Fabienne Hara, vice-présidente du Bureau de l’Ong International Crisis Group, à New York, font également partie dudit panel.

 















GABONEWS APAnews