Saadi Kadhafi, extradé du Niger, serait dans le coma après avoir été torturé


Saharamédias + Agences
Samedi 29 Mars 2014


Le Premier ministre libyen limogé, Ali Zeidane, a reconnu que Saadi Kadhafi, fils de l'ancien chef d'Etat libyen, extradé par le Niger, a été sauvagement torturé par le nouveau régime de Tripoli.


Saadi Kadhafi, extradé du Niger, serait dans le coma après avoir été torturé
Zeindane, qui s’exprimait au journal britannique, Times, a indiqué que Saadi a été sévèrement battu et à subi diverses formes de torture, expliquant qu’il est le premier à avoir engagé des discussions avec les autorités nigériennes pour que le fils de Kadhafi soit extradé en Libye.
Le journal "Jeune Afrique" avait annoncé qu'une rançon de vingt millions d'euros avait été versée, une information démentie par le ministre des Affaires Etrangères nigérien Mohamed Bazoum.
En fait, le fils Kadhafi qui à la belle époque, était en charge des contacts avec les entreprises étrangères désireuses de commercer avec la Libye pétrolière, pèse à lui seul encore aujourd'hui quelques milliards de dollars. La Banque Mondiale a évalué, voici un an, à près de 150 milliards de dollars les biens des kadhafistes dans une cinquantaine de pays à l'extérieur de la Libye. A l'évidence, Saadi disposait d'une partie de ce pactole. 














GABONEWS APAnews