Sahara média accompagne Ançar Edine en train de démolir les mausolées de Tombouctou


saharamedia
Samedi 30 Juin 2012



Sahara média accompagne Ançar Edine en train de démolir les mausolées de Tombouctou

Après la prière de l’aube en cette matinée de samedi à Tombouctou, la ville historique du nord Mali, un groupe de combattants d’Ançar Edine sont sortis, munis de leurs équipements spéciaux : des marteaux, des pioches et autres outils pour détruire, et ont pris la direction des mausolées de la cité historique dans ce qui est la première campagne pour raser ces vestiges depuis qu’ils ont assuré leur mainmise sur la ville, début avril dernier.

 

Le commencement était au niveau du mausolée de Sid Yahya, situé au côté nord de la ville dans le quartier populaire d’Ibraz, l’un des plus grands de la ville. Les hommes d’Ançar Edine y pénètrent avec la foi de faire du « bien et de lutter contre le mal », mission pour laquelle ils disent avoir « consacré leur vie après s’être éloignés des délices de ce monde et choisi la voie du jihad ».

 

L’un des hommes d’Ançar Edine répondant au nom d’Abou El barra déclare : « il est connu que la chari’a a ordonné de niveler les tombeaux dont les formes dépassent ce qui est légalement demandé, et ce de crainte qu’on ne leur donne une vénération réservé exclusivement à Allah et que ceux qui ignorent la réalité de l’Islam demandent à ceux qui y sont ensevelis des choses qu’ils ne peuvent offrir.

Dans un entretien avec Sahara média, Abou El barra poursuit en disant : « ce que font les moudjahidines d’Ançar Edine est en conformité avec ce que recommande Allah, les hadiths du Prophète (PSL), affirmant que le nivellement des tombeaux est une protection de la part de la charia de l’Unicité de Dieu, c’est que nous faisons demandant au Seigneur de nous apporter son aide ».

Les démolitions avaient un caractère particulier. Un homme qui remercie Dieu après avoir détruit un tombeau plus protubérant que les autres ; un autre qui loue Allah de leur avoir accordé toutes ses victoires et de leur avoir permis d’appliquer Sa Loi sur terre’ ; Un troisième qui savoure la victoire et souhaite qu’il en soit ainsi dans tous les pays du monde musulman.

Les outils n’étaient pas suffisants pour être distribués à tous les hommes présents ; alors, ils les utilisaient à tour de rôle pour que chacun ait sa part du « bien accompli pour la gloire d’Allah ».

Au moment où Abou Tourab récitait versets et hadiths justifiant le nivellement des tombeaux et expliquait à Sahara média que cette campagne « entrait dans le cadre de la lutte contre les mauvaise mœurs qui gangrènent les rues et les places de la ville. Il affirme qu’Ançar Edine s’étaient concertés avec tous ceux qui avaient un avis à donner avant de commencer cette campagne de destruction des mausolées. Il ajoute : « nous avons discuté avec les imams dont les khoutba (prêches) du vendredi abondaient dans le sens de ce que nous sommes en train de mener », précisant qu’ils ont suivi la voie classique en ne recourant pas aux engins pour préserver le droit des sépultures (ne pas déranger les corps) et ceux des proches des personnes ensevelies dans ces tombeaux.

La campagne a concerné toutes les parties de la ville, sauf que les hommes d’Ançar Edine n’ont pas touché à ceux qui sont proches des mosquées célèbres de la ville, tel le mausolée de la mosquée de Jangar Yabir historique, classé par l’Unesco comme patrimoine de l’humanité.

 















GABONEWS APAnews