Sahara médias publie les détails des divergences au sein de la Majorité au sujet du dialogue


saharamedia
Lundi 19 Septembre 2011



Sahara média a appris que le report des assises du dialogue national, dont le démarrage était prévu hier, est dû « à de profondes divergences au sein de la Majorité » dont certains membres se sont plaints « de la marginalisation et du manque de concertation avec le gouvernement ».

Un leader de cette majorité présidentielle, qui a requis l’anonymat, a indiqué, dans un entretien avec Sahara média, que le Premier ministre, Moulay Ould Mohamed Laghdaf, a pris l’avis de Boidiel Ould Houmeid, pour le report de la séance d’hier et la composition des commissions, pour finalement se réunir avec les représentants des partis de la Majorité « mécontents » et éviter ainsi qu’ils n’annoncent leur retrait du dialogue.

La source a aussi révélé que ces partis politiques se sont plaints au Premier ministre de la manière « improvisée » qui a caractérisé la préparation du dialogue national, mais aussi leur exclusion du groupe des négociateurs au nom du pouvoir, en plus du fait que la désignation du ministre d’Etat, Ahmed Ould Bahiya, comme président de ce groupe de la Majorité a été décidé sans eux.

 

La réunion a abouti à un accord consistant à adjoindre les noms de trois dirigeants des partis mécontents au groupe des négociateurs de la Majorité, et à la participation d’autres en qualité « d’experts ». Il s’agit de Ethman Ould Abou El Maaly, Cheikh Ould Horma, Mohamed Yahya Ould Horma. Dans ce cadre, le Premier ministre a contacté Boidiel Ould Houmeid pour demander son accord sur l’augmentation de la liste, fixée initialement à 30 personnes, et le recul de la séance à 6 heures de l’après-midi.















GABONEWS APAnews