Santé : Résultats encourageants dans la réduction de la mortalité maternelle mais…


saharamedia
Mercredi 28 Avril 2010



La réduction de la mortalité maternelle demeure bonne en Mauritanie avec les efforts consentis au sein des structures sanitaires du pays.

Les progrès réalisés entre 1990 et 2007, dans le domaine de la réduction du taux de mortalité maternelle, restent modestes, en Mauritanie, fait remarquer une étude, réalisée par l’Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME) de l’Université de Washington et ses collaborateurs de l’Université du Queensland et publiée, dans la revue scientifique britannique «Lancet».

 

Cependant, la comparaison avec la moyenne de pays subsahariens (900 en 2005) montre que la réduction de la mortalité maternelle (RMM) en Mauritanie est assez bonne ; elle est cependant plus élevée que celles observées en Afrique du Nord (160 en 2005) ou dans les pays développés (9 pour 100.000 naissances vivantes, en 2005).

Même si on note une amélioration du taux de morbidité, le décalage est sensible, entre la progression des soins et leur impact sur le terrain, indiquent les chercheurs. En effet, les indicateurs révèlent que le taux des accouchements assistés est passé de 40 à 61% entre 90 et 2007, que 87% des femmes entre 15 et 49 ans ont déclaré avoir bénéficié des soins prénatals. Cette proportion était de 28% en 1991. Le taux des consultations a progressé, entre 1996 et 2007, de 15 à 22% ; la couverture du vaccin antitétanique, chez les femmes enceintes, est passée de 26% en 96 à 75% en 2007. Malgré ces performances, les indicateurs de mortalité ne diminuent que lentement.

Un dysfonctionnement du système de santé en serait la cause. Si les tendances 1990-2007 se poursuivent jusqu’en 2015 – et il y a de fortes probabilités pour que ce soit le cas – la RMM mauritanienne pourrait se chiffrer, en 2015, à 616 pour 100.000 naissances vivantes, soit près de trois fois le niveau ciblé de 232 décès pour 100 mille naissances vivantes. Même avec le doublement des performances observées entre 2000 et 2007 (-1,2%/an), l’OMD 5, relatif à la santé maternelle, ne sera, donc, pas atteint en 2015, compte tenu des blocages qui caractérisent notre secteur de santé.

 















GABONEWS APAnews