Secteur agricole : 207 milliards d’ouguiyas déjà investis sans résultats probants


saharamedia
Mercredi 9 Juin 2010



Secteur agricole : 207 milliards d’ouguiyas déjà investis sans résultats probants

Au moment ou démarre la campagne agricole 2010-2011, les mauritaniens n’ont toujours pas de réponses à leur question de savoir où sont passés les 207 milliards d’ouguiya investis dans la mise en valeur des terres agricoles ces deux dernières décennies. De Rosso où il se trouve pour le lancement de la campagne en vue, le chef de l’Etat mauritanien pourra-t-il lever mystère ? La Mauritanie possède  un potentiel  de terres irrigables de 221 000 Hectares dont 74 h de décrue mais, sur ce potentiel,  la Mauritanie  exploite à peine 24%. Les experts de l’organisation des Nations Unies  pour l’agriculture et l’alimentation  la FAO, s’en étonnent d’autant plus que  prés de 108 milliards d’ouguiyas (l’unité monétaire mauritanienne) ont déjà été investis dans le secteur rural ces dernières   décennies. Outre  l’insuffisance des superficies cultivées, un expert, épinglé par sahara media sur ce sujet, avance d’autres raisons d’étonnement dont la précarité des conditions d’exploitation, la dégradation des sols, la faiblesse de la mécanisation, les coûts de production élevés pour les petits paysans ou encore l’absence totale de conseils agricoles nécessaires.

 

 

L’élevage  non plus n’est pas épargné car en raison de son importance pour les pays, il est inconcevable qu’il demeure, quasiment,  hors de l’économie formelle et victime d’une absence de politique de commercialisation, d’un manque de professionnalisation des producteurs. Des insuffisances aux quelles vient  s’ajouter le cycle infernal des catastrophes naturelles : intempéries, inondations, invasions acridiennes. C’est dire combien sont nombreux et grands les défis que le président mauritanien doit relever pour parvenir une politique agro-sylvo-pastorale  fiable dans le  pays.

 

 

 















GABONEWS APAnews