Selon le représentant de l’OMS : près de 100 millions d’africains sont atteints par l’hépatite « B »


Nouakchott - Saharamédias
Vendredi 5 Août 2016



Selon le représentant de l’OMS : près de 100 millions d’africains sont atteints par l’hépatite « B »

Le représentant de l’organisation mondiale de la santé en Mauritanie,  Dr Baptiste Jean pierre, près de 100 millions de personnes en Afrique sont affectées par le virus « B » de l’hépatite.

Cette déclaration a été faite jeudi, lors de la commémoration de la journée mondiale de lutte contre les hépatites organisée par l’institut national d’hépato-virologie sous le thème « élimination des hépatites B et C à l’horizon 2030.

Le représentant de l’OMS a dit qu’on estime que 19 millions d’adulte sur le continent sont affectés par le virus « C » de l’hépatite ce qui na amené les dirigeants du monde à prendre les mesures nécessaires pour éradiquer cette maladie dans le cadre du programme de développement durable.

En marge de cette cérémonie une campagne de sensibilisation a été organisée en faveur des sages-femmes et des acteurs intervenant dans le domaine de la santé.

Objectif visé par cette campagne, limiter la propagation de la maladie à travers la vaccination des enfants au cours de leurs premières 24 heures de vie contre l'hépatite virale chronique.

Prenant la parole à cette occasion le secrétaire général du ministère de la santé Ahmed O. Djé a rappelé que le département de la santé prend en charge gratuitement depuis 2011 les médicaments des infections virales chroniques limitant ainsi les effets sur les malades atteints de ce virus.

C’est dans ce cadre a-t-il ajouté qu’a été crée  l'INHV désormais chargé de coordonner les efforts de traitement et de prévention contre cette maladie. 
Pour sa part, le directeur de l'institut, Dr Abdallhi Ould Amar a souligné le rôle primordial joué par la sage-femme dans la lutte contre cette pandémie.

C'est pourquoi, a-t-il dit, l'INHV a focalisé son action sur le rôle de la sage-femme dans le cadre de la sensibilisation, la prévention, la vaccination et la prise en charge de la catégorie mère-enfant. 

















GABONEWS APAnews