Séminaire de formation sur l’instruction et la garde à vue en matière de terrorisme


Nouakchott - Saharamédias
Mercredi 12 Octobre 2016



Séminaire de formation sur l’instruction et la garde à vue en matière de terrorisme
Le gouvernement mauritanien a organisé mardi un atelier de formation sur les outils de l’instruction et de la garde à vue en matière de terrorisme avec le respect des principes généraux des droits de l’homme.

Un atelier organisé par le ministère de la justice en collaboration avec le bureau des nations unies pour la lutte contre le terrorisme et le bureau du haut commissariat aux droits de l’homme.

Selon les organisateurs de l’atelier celui-ci permettra d’exposer les mesures juridiques appliquées dans le domaine de la lutte contre le terrorisme à travers le renforcement de la relation entre l’enquête dans le domaine du terrorisme et la garde à vue des accusés par la justice d’une part et le respect des principes généraux des droits de l’homme d’autre part.

Intervenant à l’ouverture de l’atelier  le secrétaire général du ministère de la justice, Dr Mohamed Lemine Ould Sidi Baba a rappelé que la Mauritanie avait adopté en 2009 une stratégie nationale de lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée, reposant sur une approche globale à trois dimensions juridiques, judicaires et sécuritaires.

''La Mauritanie a-t-il ajouté a pu surmonter les effets négatifs du phénomène du terrorisme terroriste, grâce à la sagesse et au courage du Président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz et la pertinence des efforts nationaux destinés à affronter la criminalité organisée dans toutes ses manifestations.

Pour sa part, le Représentant du bureau des Nations Unies pour la lutte contre la drogue, M. Ulrich Garms, a souligné l'importance de l'atelier dans le renforcement des performances des magistrats et de leurs assistants dans les différentes questions relatives à la lutte contre le terrorisme.

Il a évoqué les mesures stipulées par les législations internationales relatives à ce phénomène dont la non prolifération des armes, le renforcement de la coopération sécuritaire entre les dispositifs spécialisés dans la lutte contre le terrorisme.



 














GABONEWS APAnews