Sénégal : Sécurité renforcée à Dakar après des scènes de violence


Sahara médias avec Agences
Mardi 23 Octobre 2012



Sénégal : Sécurité renforcée à Dakar après des scènes de violence
Le gouvernement sénégalais a accusé, de manière indirecte, le PDS (parti démocratique sénégalais) d’être derrière les scènes de violence qui ont secoué la capitale Dakar hier lundi et menées par des manifestants en colère demandant la libération de Cheikh Béthio Thioune détenu en prison depuis avril dernier au motif qu’il est impliqué dans la mort encore non élucidée de deux de ses disciples.
Dakar connait actuellement un renforcement de sécurité sans précédent suite à ces manifestations violentes qui ont causé la destruction de 134 véhicules qui étaient stationnées dans les plus grandes artères de la ville, et de 4 bus de transports en commun. Les autorités sénégalaises ont procédé à l’arrestation de quelque 54 personnes parmi les partisans de Cheikh Béthion Thioune suite à ces scènes de violence.
Dans le même ordre d’idée, Sérigne M’baye Thiam, porte-parole officielle du gouvernement sénégalais, avait déclaré que « des groupes de personnes appuyés par des individus travaillant dans l’ombre, ont nuit gravement à l’ordre public », précisant que « des appels à la violence ont été lancé au cours d’une conférence de presse organisée par un parti politique ».
Auparavant, Omar Sall, Coordinateur national du PDS (parti de Me Wade) avait déclaré, dans une conférence de presse, tenue vendredi dernier, qu’il va soutenir les partisans de Cheikh Béthio Thione et que les libéraux sont avec ce chef religieux qui les a appuyer lors de l’élection de 2012.
A signaler que le chef religieux a été arrêté en avril dernier au motif qu’il est impliqué dans la mort dans des circonstances mystérieuses de deux de ses disciples. Les manifestations d’aujourd’hui visent à mettre la pression sur les autorités sénégalaises pour le libérer.
 














GABONEWS APAnews