Sit-in devant le ministère de la Justice : L’IRA exige la libération de ses militants emprisonnés


Saharamedias/Nouakchott
Jeudi 17 Juillet 2014


Plusieurs milliers de militants de l’IRA (Initiative de Résurgence du mouvement Abolitionniste) ont organisé jeudi 17 juillet un sit-in devant le Ministère de la Justice pour exiger la libération de ses militants emprisonnés.


Les militants de l’IRA se sont rendus aujourd’hui  en masse devant le Ministère de la Justice à Nouakchott où ils ont tenu, pendant plusieurs  heures, un sit-in de protestation sur l’emprisonnement de ses militants. 
Brandissant de nombreuses banderoles sur lesquelles sont inscrits divers slogans comme « Libérez les prisonniers abolitionnistes », «Libération des prisonniers d’opinion ciment de l’Unité nationale » entre autres…, les militants de l’IRA  claquent  des mains et chantent des slogans en solidarité de leurs frères d’armes. Il s’agit de Hanana Ould MBoïrick et Boubacar Ould Yatma, qui purgent une peine d’1 an d’emprisonnement ferme et Cheikh Ould Vall, condamné à 6 mois.
Ces militants ont été arrêtés alors qu’ils s’étaient mobilisés contre ce qui à leurs yeux constitue une expropriation de terres au détriment d’un certain nombre de familles résidant à Dar Naim. 
« Nous sommes réunis ici devant les locaux du ministère de la Justice pour dénoncer la poursuite de l’emprisonnement de nos trois camarades. Ils ont été arrêtés il y a quatre mois de cela parce que tout simplement ils ont osé s’élever contre les expropriations de terre dont sont généralement victimes les pauvres populations de Dar Naim, d’Arafat, de M’Bout et partout dans le pays » martèle, le chargé de relations extérieur de l’IRA, M. Balla Touré. Et d’ajouter : « Ceux qui se lèvent contre l’injustice se retrouvent  derrière les barreaux et ceux qui s’adonnent à l’injustice sont en liberté ». « C’est injuste » fustigera-t-il.
 
Il faut rappeler que l’IRA avait  obtenu à travers son leader, Biram Dah Abeid, 61757 voix, soit 8,72 lors de la course à la magistrature suprême du 21 juin loin devant  Ibrahima Moctar Sarr, Boydiel Ould Houmeid et Lalla Mint Moulay Idriss.
NCO
 
 














GABONEWS APAnews