Solidarité avec le Professeur Dioncounda Traoré, Chef de l’Etat du Mali


saharamedia
Samedi 2 Juin 2012



Solidarité avec le Professeur Dioncounda Traoré, Chef de l’Etat du Mali

Pour nous mauritaniens, le Mali fut, de tout temps, et doit demeurer une terre d’échange, d’accueil et d’hospitalité légendaire. Ces valeurs remarquables sont sous tendues par une civilisation millénaire. Il suffit de se rappeler l’apport exceptionnel des empires et royaumes comme ceux du Ghana (le wagadu), du Mali, de Songhai et de Ségou, pour s’en apercevoir.

Le Mali d’aujourd’hui est l’héritier de cette brillante civilisation qui fait la fierté de son peuple. Au fil de l’histoire, nos frères maliens ont su développer un sens aigu de l’honneur, de la dignité et de la mesure. Espace de brassage et de communion entre les peuples du désert et de la savane, cette terre d’Afrique, celle d’un Mali que nous aimons tant, se trouve, malheureusement, menacée par une instabilité dont les effets imprévisibles pourraient être d’une extrême gravité tant pour le Mali lui – même que pour toute notre région.

Face à cette situation d’une gravité sans précédent, qui nous interpelle tous, il est de notre devoir d’exprimer notre entière solidarité avec nos frères maliens au premier rang desquels le Professeur Dioncounda TRAORE, Chef de l’Etat.

En effet, l’agression dont a été victime, le 21 mai 2012, le Président a suscité une vive émotion en Mauritanie et partout dans le monde. Cette grave atteinte se révèle, au fond, une attaque pure et simple contre le Mali lui-même, contre ce qu’il incarne comme valeurs de démocratie et de cohésion.

En s’attaquant au Chef de l’Etat, garant de l’unité du pays et de sa stabilité, les instigateurs ont voulu, quelque part, saper les fondements mêmes de l’Etat.

Je suis d’autant plus ému par ce comportement inadmissible que j’ai eu l’insigne honneur, en ma qualité de Président de la Plateforme Africaine pour la promotion de la Démocratie et de la bonne gouvernance, de rencontrer en 2008, le Chef de l’Etat entouré de ses proches collaborateurs lorsqu’i occupait la présidence de l’honorable Assemblée Nationale du Mali.

Je garde de l’homme, auquel je souhaite un prompt rétablissement un souvenir de   démocrate convaincu, des qualités humaines exceptionnelles et un engagement manifeste pour le renforcement des relations séculaires liant nos deux pays.

Dans ces moments difficiles, je suis sûr que nos frères maliens sauront trouver les voies et moyens nécessaires pour surmonter les difficultés actuelles. Il y’a urgence. Le Mali doit retrouver, rapidement, la place qui lui sied dans le concert des nations démocratiques.

 

Mohamed El Khamess Sidi Abdallah

Président de la Plateforme Africaine

Pla.fond@yahoo.fr : medkhames@yahoo.fr















GABONEWS APAnews