Sources sécuritaires : Les renseignements espagnols « se trompent » souvent sur les noms de Mauritaniens suspectés d’être des membres d’AQMI


saharamedia
Lundi 7 Mars 2011



Une source sécuritaire mauritanienne a révélé que les renseignements espagnols « se trompent très souvent sur les noms de Mauritaniens membres d’Al Qaeda au Maghreb Islamique  (AQMI) ».

Cette source qui a préféré gardé l’anonymat, en s’adressant à Sahara média, a indiqué que les informations échangées entre la Mauritanie et l’Espagne, dans le cadre de la coopération sécuritaire, « prennent du retard, dans certains cas, ou sont erronées, dans d’autres, « quand de faux noms  apparaissent dans les registres espagnols, par la disparition de lettres ou leur inversion complète ».

De même, la source a préféré ne pas citer d’exemples dans les noms qui figurent sur la liste des présumés terroristes en Mauritanie, et qui intéresse, au plus haut niveau, les services de renseignements espagnols.

Sauf que la source a indiqué que le nom d’Abou Eness Echinguitti, le mufti d’Al Qaeda en Mauritanie, et qui avait entre les mains le sort de trois travailleurs humanitaires espagnols enlevés sur la route Nouakchott – Nouadhibou, le 30 novembre 2009, « apparaissait régulièrement dans des documents sous le nom de « Abou Khanes El Mouritani ».

Des sources sécuritaires mauritaniennes révèlent que près de 2% des personnes suspectées d’appartenir à AQMI réussissent à échapper à leur traque à cause des erreurs de graphies dans leurs noms.

 















GABONEWS APAnews