Tension, peur et cafouillage avant la publication des résultats du 2é de la présidentielle ivoirienne


saharamedia
Mardi 30 Novembre 2010



Tension, peur et cafouillage avant la publication des résultats du 2é de la présidentielle ivoirienne

Ce mardi, 48 heures après le vote pour le deuxième de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire, qui opposé Laurent Gbagbo, candidat de La Majorité Présidentielle (LMP), président sortant, à Alassane Dramane Ouatara, Rassemblement des Houpheitistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), ex premier ministre, la publication des résultats provisoires se fait toujours attendre.

Seul le vote de la diaspora, portant sur 15.000 voix, donc peu significatif,  a été rendu public.

Il est largement en faveur de Ouatara qui a recueilli prés de 60% des suffrages, contre un peu plus de 40% pour Gbagbo.

 

L’attente des résultats est notée sur fond de tension, de folles rumeurs, d’une grosse peur et même d’un véritable cafouillage.

La Radio  Télévision Ivoirienne (RTI), organe de l’état, qui devait diffuser en direct  les premiers résultats de l’intérieur du pays a démonté son matériel,  rapport le site « abidjan.net » très suivi.

Le président de la Commission Electorale Indépendante (CEI), Youssouf Bagayoko,  a quitté les locaux de l’institution juste au moment il devait donner une conférence de presse.

Les journalistes ont été priés de quitter les lieux.

Les deux camps ont donné des fraudes et annoncé leur intention de saisir le Conseil Constitutionnel pour  demander l’invalidation des résultats, notamment Gbagbo, pour les circonscriptions  sous contrôle des forces nouvelles, et Ouatara dans la zone ou se trouve l’armée régulière.

Du coup, le pays se retrouve à nouveau au bord d’une aventure aux conséquences imprévisibles, avec la crainte d'une déflagration.















GABONEWS APAnews