Tewassoul : les hôpitaux de Nouakchott sont surpeuplés


Lundi 12 Octobre 2015



Tewassoul : les hôpitaux de Nouakchott sont surpeuplés
Le parti Tewassoul (opposition) a sévèrement critiqué l’incapacité des structures sanitaires à faire un diagnostic précis de la fièvre qui sévit depuis plusieurs semaines à Nouakchott.

Dans un communiqué distribué lundi, Tewassoul constate une surpopulation sans précédent dans les hôpitaux de la ville, par des malades atteints d’une fièvre appelée d’abord la fièvre de Teyarett puis plus tard la fièvre de Arafat avant qu’on l’identifie comme étant la fièvre ding.

La formation politique de Jemil Mansour a condamné le mutisme officiel à propos de cette maladie et exigé la levée de toute équivoque quant à la situation sanitaire dans le pays.

« Le recours à l’étranger pour effectuer des analyses d’échantillons, prouve, ajoute Tewassoul, porte préjudice à la notoriété du pays et prouve par ailleurs l’incohérence des déclarations du pouvoir à propos de la situation du secteur de la santé et des moyens considérables qui lui ont été affectés. »

Le parti demande par ailleurs un allégement des coûts des traitements pour les populations en cette période où les plus démunis peinent à se prendre en charge.

Tewassoul a appelé à la mise à la disposition du personnel médical des moyens de protection et de prévention de même qu’une campagne nationale à laquelle devront participer tous les secteurs concernés et particulièrement les médecins et les spécialistes afin de faire face à cette maladie.  
 
 














GABONEWS APAnews