Trois nouvelles figures dans le nouveau gouvernement ; un ancien candidat à la présidence, un administrateur et un député au verbe facile


Nouakchott - Saharamédias
Mercredi 2 Septembre 2015



Trois nouvelles figures dans le nouveau gouvernement ; un ancien candidat à la présidence, un administrateur et un député au verbe facile
Le remaniement ministériel effectué mercredi par le président Mohamed O. Abdel Aziz est le troisième depuis l’arrivée à la primature de Yahya O. Hademine mais il demeure le plus important.

Trois nouvelles figures font leur entrée au gouvernement, aux affaires étrangères, à l’intérieur et aux relations avec le parlement.

Les reste du remaniement ne concerne que des permutations entre des ministres qui étaient en poste.

Le premier des nouveaux venus est Hamadi O. Meimou, natif de Timbédra en 1957.

Il occupait jusqu’à sa nomination le poste de chef de la mission de la Mauritanie
auprès de l’union africaine à Addis Abéba, après avoir occupé des années durant le poste d’ambassadeur au Koweït.
O. Meimou avait également occupé pendant 2 ans le poste de commissaire aux droits de l’homme et à l’insertion et fut candidat à l’élection présidentielle en 2009 face au président actuel avant de se retirer de la course.

Il  a fait ses études supérieures en Tunisie et en France sanctionnées par un diplôme de troisième cycle en gestion et finance.

Le nouveau locataire du ministère de l’intérieur n’est pas étranger à la maison.
Il était, à sa nomination, wali du Brakna et avait occupé différents postes au sein du ministère de l’intérieur et de la décentralisation.

Enfin, le dernier venu est le député de R’Kiz, élu une première fois sous la bannière du RFD en 2006, avant que le nomadisme politique ne le conduise au parti au pouvoir dont il fait partie des parlementaires les plus en verve.
 
 
 
 
 














GABONEWS APAnews