UPR : L’opposition est « une minorité qui transgresse la légalité constitutionnelle »


saharamedia
Jeudi 27 Janvier 2011



Le secrétaire exécutif chargé de la Promotion sociale et des Droits de l’Homme, Yarba Ould Sghaïr, et président de la mission du parlement au niveau de la fédération n°1 de Nouakchott, a qualifié l’opposition « de minorité qui outrepasse la légalité constitutionnelle dont elle prétend portant continuellement respecté. »

Ould Sghaïr, qui s’exprimait au cours de la cérémonie de clôture de la campagne « de prise de contact et d’échanges » dans la moughataa du Ksar, et qui a été menée au niveau de tous les départements de Nouakchott, a déclaré que l’opération mise en œuvre par le gouvernement pour limiter l’impact de la flambée des prix des produits alimentaires sur la vie des citoyens doit être comprise comme une mesure ponctuelle « parce que la crise est de niveau mondial et non local, comme le proclame l’opposition ».

Le président de la commission a affirmé que les précautions prises sur le court et moyen termes comprennent l’encouragement de la production agricole pour arriver à l’autosuffisance alimentaire, niant en bloc ce qu’il a appelé « les mensonges de l’opposition qui n’ont de réalité que dans les esprits de ceux qui les édictent », ajoutant que le « peuple mauritanien qu’ils prennent à la légère ne les écoutent plus parce qu’il sait ce qui se passe autour de lui de par le monde ».

Pour Ould Sghair, l’appellation « opposition » ne convient pas à ce qui devait être le pendant de la majorité, disant que son vrai nom est « la minorité qui doit se plier devant la volonté du peuple mauritanien qui a choisi, en toute démocratie et transparence reconnue par l’opposition malgré elle », selon ses propos.

 















GABONEWS APAnews