UPR : La responsable de la communication au sein de la coordination des femmes : « Notre objectif est de contrecarrer les insinuations contre le pouvoir


saharamedia
Mardi 3 Juillet 2012



La responsable de la communication au sein de la coordination des femmes de l’Union pour la République (UPR), Mariem Mint Hamady, que l’un des objectifs les plus importants « est de faire face à la campagne de dénigrements et de perturbation voulu » menées par la COD (Coordination de l’opposition démocratique) contre le pouvoir et ses réalisations.

Dans une déclaration à Sahara média, Mint Hamady a indiqué que ce qu’elle qualifie de « campagne de perturbation » menée par la COD « n’est soutenue par aucun argument ou comportement moral », précisant que les femmes du parti (Upr) la rejettent de « manière catégorique ».

 

Elle s’est demandée : « pourquoi la COD, dans ses différentes composantes, cherche-t-elle à empêcher de voir les réalisations palpables que tout le monde voit, qu’il s’agisse des infrastructures de base ou de la création de projets », ajoutant qu’aucune ville « n’est dépourvue d’un projet grandiose », en plus de la liberté qui a connu un bond qualitatif faisant de la Mauritanie « une référence dans le monde arabe et africain », selon son expression.

 

Mint Hamady a ajouté qu’il est inconcevable qu’une minorité « à laquelle le peuple n’a accordé au cours des dernières élections que 18%, déclare parler en son nom et demande à un régime démocratique de quitter », précisant que cela entre dans le cadre de la « manipulation et à la volonté de copier une réalité arabe dont nous n’avons que faire et qui émane de régimes qui ont opprimé leurs peuples des dizaines d’années alors que le pouvoir en Mauritanie n’a pas encore achevé sa troisième année ».

Le membre de la commission exécutive des femmes de l’Upr , parti au pouvoir en Mauritanie, a demandé à la COD de « mettre un terme à ses déclarations intempestives », ajoutant que le « le train du développement et de la démocratie passera devant eux en train de répéter des slogans creux qui n’avancent en rien », selon son expression.















GABONEWS APAnews