Un Algérien lance un appel pour qu’on le sorte de « l’enfer » d’une prison mauritanienne


Saharamédias + Agences
Dimanche 23 Mars 2014


Un Algérien du nom d’Omar Touati a lancé un appel aux organisations des droits de l’homme, l’Union européenne et les Nations unies pour qu’on le sorte de ce qu’il a qualifié « d’enfer de la prison centrale de Nouakchott », selon ce que rapporte le journal algérien « El bilad ».


Palais de justice de Nouakchott
Palais de justice de Nouakchott
L’Algérien indique que l’appel qu’il lance arrive après avoir passé une année sur trois qu’il doit passer en prison pour activités terroristes.
Et concernant les raisons de son arrestation, il déclare qu’il vivait dans le nord Mali, après avoir obtenu la nationalité malienne, avant que les groupes islamistes armés ne prennent le contrôle de cette zone et que n’intervienne l’armée française pour les en chasser.
C’est cette situation qui l’aurait obligé à fuir en Mauritanie avec des centaines de réfugiés maliens, et après son arrivée dans ce pays, il a été arrêté à Fassala par la gendarmerie parce qu’il n’avait pas sur lui une pièce d’identité. Il a alors été transféré à Nouakchott pour se voir condamné à trois ans de prison.














GABONEWS APAnews