Un accusé dans le meurtre d’un Américain : « le pouvoir a failli dans des promesses faites aux salafistes »


Saharamedias/Nouakchott
Samedi 10 Mai 2014


Le prisonniers salafiste Didi Ould Bezeid a déclaré que le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz n’a pas respecté des promesses tenues aux détenus salafistes qui avaient déclaré leur repentir il y a quelques années lors d’un « dialogue » avec le pouvoir.


Un accusé dans le meurtre d’un Américain : « le pouvoir a failli dans des promesses faites aux salafistes »
Ould Bezeid, qui purge une peine à la prison centrale de Nouakchott, suite à sa condamnation dans le meurtre d’un Américain à Nouakchott, en 2009, a indiqué que sa patience, et celle de ses amis, est arrivé à terme étant détenus alors que des ulémas ayant dialogué avec eux avaient déclaré que le président Aziz allaient ordonner la libération de tous ceux qui ne sont pas impliqués dans des crimes de sang.
Il a expliqué que plusieurs de ses camarades ont bénéficié de la grâce et de l’appel alors que lui est maintenu en prison, loin de son enfant qu’il ne voit que rarement.
Ould Bezeid et des dizaines d’autres prisonniers salafistes purgent des peines variées pour des affaires de terrorisme.














GABONEWS APAnews