Un ancien responsable critique la vente de la place des anciens blocs à des privés


saharamedia
Mardi 15 Février 2011



L’ancien directeur du Domaine, Abou Medyena Ould Ebatta, a dénoncé la vente de la réserve foncière des anciens blocs, sise au centre-ville de la capitale Nouakchott, déclarant que la valeur foncière et symbolique de la place est inestimable faisant qu’elle ne devait pas être vendue de la manière qui a été faite à des privés.

Ould Ebatta a indiqué à Sahara média que quand il avait lui-même supervisé l’opération de déménagement des anciens occupants, il ne pensait aucunement que l’espace allait devenir la propriété de privés, précisant que cet espace devait rester une propriété de l’Etat qui pouvait le valoriser autrement, en construisant des hôtels par exemple.

 

Il a loué la transparence qui a entouré l’opération de dédommagement des anciens occupants et a révélé que des investisseurs koweitiens et qataris étaient prêts à investir dans cette place lors de la première transition militaire 2005-2007.

A signaler que l’Etat mauritanien vient de vendre la place des anciens blocs pour un montant global de 5,635 milliards d’ouguiyas. Quatre des huit lots vendus ont été achetés par des hommes d’affaires alors que les quatre autres ont été acquis par la SNIM et la BCM. Comme conditions, le gouvernement a demandé que le montant soit payé dans un délai de 12 jours et que les lots soient bâtis suivant le haut standing dans une période n’excédent pas 3 ans.

   















GABONEWS APAnews