Un centre américain salue la libération de Biram et critique les conclusions du rapport Alston


Nouakchott - Saharamédias
Jeudi 19 Mai 2016



Un centre américain salue la libération de Biram et critique les conclusions du rapport Alston

Le centre international américain pour la paix et les droits de l’homme a salué la décision de la cour suprême mauritanienne de libérer Biram O. Dah O. Abeid et son adjoint Brahim O. Bilal de même que celle d’un tribunal des délits relatifs à l’esclavage au Hodh Chargui pour le jugement prononcé en faveur de deux esclaves, Fatimetou mint Hamody et Fatimetou mint Zeyad contre deux personnes incriminées pour l’asservissement de leurs familles.

Dans un communiqué publié mercredi, le bureau régional pour le nord de l’Afrique de l’ouest, s’est étonné de certains passages du rapport du rapporteur spécial  des nations unies pour l’extrême pauvreté et les droits de l’homme Philippe Alston, publié à l’issue d’une courte visite en Mauritanie.

Le bureau affirme s’être référé à un ensemble d’observations de bon nombre d’institutions, d’associations et de forums des droits de l’homme largement représentés dans la société civile en Mauritanie qui ont condamné ce rapport.

Ils dénoncent également la méthodologie suivie par le rapporteur spécial des nations unies pour la collecte des données considérée partisane.

Le centre révèle par ailleurs qu’il créera prochainement un centre régional pour l’Afrique du nord avec, pour mission, le suivi de ses programmes et ses objectifs dans la sous région en toute impartialité.

Parmi cet ensemble figure bien évidemment la Mauritanie.

 

 















GABONEWS APAnews