Un chef d’Ançar Eddine tué en compagnie de son fils


Saharamedias/Nouakchott
Lundi 28 Avril 2014


Un important chef d’Ançar Eddine a été tué au nord Mali suite à une opération menée par des forces françaises en collaboration avec des combattants azawadis et l’on pense que cette attaque a probablement fait d’autres morts et blessés.


Un chef d’Ançar Eddine tué en compagnie de son fils
Saharamédias a appris de sources locales que le chef Haroun Said Afnou a été tué dans la zone de Tadelought, près d’Abibra, au nord de la ville de Kidal, au cours d’une opération qui aurait été menée hier samedi.
L’homme aurait refusé de se rendre alors qu’il a été assiégé par des soldats français épaulés par des combattants azawadis. Un accrochage a alors eu lieu avant qu’un avion militaire n’intervienne pour torpiller les deux véhicules des djihadistes.
Et selon des sources proches de la famille du djihadiste, il était en compagnie de ses deux fils (8 et 12 ans) dont les corps n’ont pas été retrouvés. Les sources privilégient la piste de leur capure par les forces françaises.
L’attaque a eu lieu près d’un campement de bédouins et se sont eux qui ont rapporté les détails de l’opération à la famille de Haroun Said.
L’homme avait reçu son entraînement militaire en Libye, avec Iyad Ag Ghali, et il faisait partie des dirigeants les plus en vue d’Ançar Eddine lors de la rébellion touarègue des années 90. Il avait rejoint par la suite l’armée malienne, avec le grade de commandant, dans le cadre de l’un des accords de paix, avant de rejoindre à nouveau la rébellion. 














GABONEWS APAnews