Un émigrant marocain condamné aux Etats-Unis pour avoir financé Al-Qaïda


saharamedia
Jeudi 20 Mai 2010



Un émigrant marocain condamné aux Etats-Unis pour avoir financé Al-Qaïda

Un négociant en pièces automobiles qui avait juré allégeance à la nébuleuse terroriste Al-Qaïda a reconnu avoir conspiré pour financer l'organisation terroriste. Khalid Ouazzani, un immigrant d'origine marocaine de 32 ans, naturalisé en 2006, a admis avoir donné 23.500 dollars à l'organisation entre août 2007 et mi-2008. Il a fait du prosélytisme pour expliquer à d'autres croyants comment financer le groupe, et présenté leurs objectifs en Afghanistan, en Irak ou en Somalie, d'après l'avocat représentant l'Etat, Beth Phillips. Il ne constituait toutefois pas une menace pour la région de Kansas City où il a tenu un magasin d'automobiles. Ouazzani a été arrêté sous 33 chefs d'inculpation, allant de la fraude bancaire au blanchiment, et comprenant la fausse déclaration. Il a reconnu les deux premiers, ainsi que la conspiration terroriste, ajoutée ultérieurement à son dossier. Il avait donné de faux renseignements pour emprunter 175.000 dollars à titre commercial, en 2007, puis viré 112.830 dollars provenant de ce prêt en Arabie saoudite, pour un achat immobilier. A la revente, en juin ou juillet 2008, il avait dégagé une plus-value de 17.000 dollars, envoyée par un complice à l'organisation. Il avait déjà contribué de 6.500 dollars au financement du groupe terroriste en août 2007, en effectuant un virement vers les Emirats arabes unis. APBas du formulaire

 

 















GABONEWS APAnews