Un étudiant mauritanien détenu à Saint-Louis


saharamedia
Dimanche 8 Août 2010



Suite à un mouvement d'humeur des étudiants de l'Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis, la   gendarmerie sénégalaise  a donné un assaut sur le campus  de l'établissement  la semaine dernière, procédant à une rafle de 25 étudiants.

Ces jeunes ont été déférés devant le parquet du Tribunal Régional et  placés en détention préventive à la Maison d'Arrêt et de Correction de Saint Louis  suivant la procédure du flagrant délit le jeudi 5 août dernier. Ils devraient être jugés par le  tribunal correctionnel le 19 août prochain.

 

Parmi eux un jeune mauritanien du nom Ibrahima Wane, en quatrième année gestion. Etranger, inscrit dans une filière privée, il a été pourtant happé par les dégâts collatéraux d'un mouvement de grève au quel il est totalement étranger. Ibrahima a eu juste la malchance d'être au mauvais endroit et au mauvais moment, c'est à dire dans sa chambre à l'instant de l'arrivée des forces de gendarmerie qui ont raflé tous ceux qui étaient là  sans chercher à comprendre.

Venus en masse à Nouakchott, les autres étudiants mauritaniens de Saint-Louis affichent une grande solidarité vis à vis de leur camarade embastillé à la suite d'un mauvais concours de circonstances.

Aprés des démarches infructueuses auprès de l'ambassade de Mauritanie  à Dakar, ils sont venus dans les locaux du ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération pour sensibiliser sur le cas de Ibrahima Wane. Les étudiants ont même rencontré le Secrétaire Général du ministère, Mohamed Abdallah Ould Khatra.

Face à l'équation que représente le cas Ibrahima Wane, ces jeunes mauritaniens de l'université de Saint-Louis se montrent nostalgique du temps ou Cheikhna Ould Nenni, actuel DG de l'AMI, officiait à Dakar en qualité de consul général, rappelant qu'il s'occupait du réglement de  tous les problèmes avec un réel dynamisme.

Sur la base du témoignage des étudiants et même de quelques images prises grâce à un téléphone cellulaire, parmi les étudiants blessés à la suite de l'assaut des forcesz de l'ordre figurent également 3 jeunes mauritaniens.

 















GABONEWS APAnews