Un membre du Conseil supérieur de la magistrature nie toute volonté d’exercer des activités politiques


saharamedia
Dimanche 12 Septembre 2010



Un membre du Conseil supérieur de la magistrature nie toute  volonté d’exercer des activités politiques

Le magistrat Mohamed Abdallahi Ould Tiyib, membre du Conseil supérieur de la magistrature dit n’avoir aucune volonté d’exercer des activités politiques. Il reconnait tout simplement avoir demandé, en guise de plaisanterie, lors de la dernière session du Conseil, s’il est permis aux juges qui ont été mis à la disposition du ministère de la justice de faire de la politique et d’appuyer l’action des pouvoirs publics.

Dans un communiqué publié ce dimanche au nom de ce membre du conseil supérieur de la magistrature, il est dit que la « tentative de détourner cette plaisanterie de son contexte relève de manœuvre d’individus qui l’ont toujours pris pour cible ».

 

Le magistrat a dit n’avoir rien à dire à propos de la décision du conseil supérieur de la magistrature le mettant à la disposition du ministère de la justice », ce qui est loin d’être une opposition à lui ou un refus », comme le laissent croire certains. Il a enfin dit être convaincu de la « justesse des décisions prises par les pouvoirs publics et l’importance qu’elles ont pour l’intérêt général », selon ses propos. 

 















GABONEWS APAnews